Le prof et le casque de plume

École de musique Repentigny

Hier en finissant les cours j’ai vu le bonheur dans les yeux d’un petit bonhomme. Nous étions en train de faire un petit débriefing avec papa, question qu’il soit bien au courant de l’évolution de son fils, après 45 minutes de cours, bien des fous rires et la  »tounne » de l’indien.

charlie brown

Quand papa lui a demandé s’il avait aimé ça… Tout le monde a retenus son souffle, c’est l’heure du verdict. Oui papa!!! Qui acquiesça un sourire de soulagement et de satisfaction voyant les étoiles dans les yeux de son fils. Ha!!! Quel intense plaisir de voir que cet instant crucial est une réussite. Pour nous c’est la que nous savons qu’il y a un élève de plus dans notre belle famille, mais c’est bien plus que ca, c’est le début d’un parcours musical.

Les dés sont maintenant lancés. C’est maintenant à notre professeure de prendre le relais. Bien sur on ne peut pas faire un musicien avec quelqu’un qui ne veut rien savoir, il ne suffit que d’un peu d’intérêt pour développer une passion. ¨Ca tient souvent aux personnes que la vie met sur notre chemin. Je me souviens de mon professeur d’histoire en secondaire 4. Un passionné, un vrai, le genre de type qui a sauté sur son bureau déguisé en indien, casque de plume sur la tête et casserole de tôle à la main dès le premier cours et se fût comme ça toute l’année. Le déguisement en moins évidemment.

Je n’ai pas besoin de vous dire que la moyenne de ses groupes étaient très forte, bien plus forte que d’autres groupes qui avaient pourtant un enseignant très réputé qui avait travaillé sur le manuel avec lequel vous avez peut-être fait votre histoire générale du Canada et du Québec. Moi qui avait passé sur le derrière en deuxième secondaire et je n’avais jusqu’à lors aucun intérêt pour l’histoire, dès que cet homme nous était apparut avec son casque de plume il aurait mon attention et ce pour les je ne sais pas combien de cours que peut contenir une année scolaire. Enfin pour terminer avec une note bien impressionnante de 98% à l’examen de fin d’année et une passion pour l’histoire. Bon ce n’est pas la même passion que pour la musique j’avoue. L’histoire, c’est mon  »Side line », mais tout de même j’aime bien mieux écouter un bon reportage sur la civilisation romaine que de me taper le dernier blockbuster, au grand désarroi de mon chum. Tout ce qui faut retenir de cet anecdote, c’est que sans cet homme au casque de plume, j’aurais peut-être bien le même intérêt pour l’histoire qu’une femme de Neandertal pour la guerre des Boers.

Il en est de même pour la musique, si ce n’avait pas été de madame Berthe et bien sur de Jeanne d’Arc, qui tous deux avaient le feu sacré. Elles savaient comment nous stimulés et garder cette flamme bien allumée. Aujourd’hui, je suis convaincue aujourd’hui que ces deux femmes ont engendrées bien des passionnés de musique.

C’est pour ces raisons, ces moments magnifiques, que notre petit bonhomme vit aujourd’hui, que nous avons fondé l’école, c’est aussi pour cette vision, que la musique est bien plus que des notes et des heures de pratiques. Je l’ai déjà dit et je vais vous le redire, la musique c’est bien plus social qu’on a tendance à la croire c’est l’affaire de bien des acteurs dans la vie d’un petit musicien. Tout l’environnement devient important quand on a 6, 8 ou 15 ans. Ça ne prend pas juste un prof comme les autres, ça prend  »LE » prof qui sait être humain,  »LE » prof qui a le don pour rendre les choses amusantes, attrayantes, intéressantes.

IL n’est pas facile de choisir  »LE » bon professeur. Bien sur il doit connaître sa matière, mais avant tout il est impératif qu’il me rappelle ces profs. Sans le casque de plume… Bien-sur.

Sans eux peut-être qu’aujourd’hui j’aimerais le tricot ou le macramé. Qui sait…

 

 

 

Ce contenu a été publié dans cours de musique, cours de musique repentigny, cours de piano, musique, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le prof et le casque de plume

  1. Linda Roussin dit :

    Linda Roussin (professeur de piano de l’école de Repentigny)
    Chère Mélodie, j’ai enfin pris le temps d’aller visiter ton site, et lire sur ton blog. BRAVO! pour tout, et je ne savais pas que tu as le don de l’écriture, quoique je ne sois pas surprise, tu as de multiples talents.
    J’ai été très touchée par ton article sur le prof à plume…. me sentant un ti peu concernée….
    ( rire) toi qui sais aussi manier joliement une autre sorte de plume!!!.. Un grand succès viendra car tu bâtis ton école d’abord avec ton coeur, ton amour pour la musique et les humains. Joie et prospérité à toi!
    Avec tendresse, Linda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *